Les sacs en tissu : un petit aperçu

sac en vrac de Megan

Les sacs en tissu, ou un petit pas pour vous vers le Zéro Déchet et un énorme avantage pour l’environnement. En effet, en utilisant des sacs en tissu, vous pouvez économiser financièrement et quantitativement la totalité des sacs en plastique que vous utilisez. 

 Par Anouk

Pourquoi favoriser les sacs en tissu plutôt que les sacs en plastique ?

Tout d’abord, les sacs en plastique sont des produits dérivés du pétrole, soit un combustible fossile. Cette ressource résulte d’un processus naturel de décomposition de matière organique sur plusieurs millions d’années. Son utilisation impacte le climat, la biodiversité, la pollution et toutes les problématiques que nous avons maintenant l’habitude d’assimiler au pétrole. La diminution de l’utilisation de sacs en tissu permet donc de limiter l’exploitation des ressources naturelles, mais aussi l’énergie nécessaire à la production, à la transformation, à l’acheminement et à l’élimination de sacs en plastique.

De plus, ces sacs en plastique atterrissent souvent dans nos précieuses forêts et montagnes. Il est connu que ceux-ci finissent aussi dans bien des cas comme déchets dans les océans, et les animaux, tels que les oiseaux, confondent souvent les sacs en plastique déchiquetés avec de la nourriture, remplissant leur estomac de débris toxiques. Par exemple, pour des tortues de mer affamées, il est presque impossible de distinguer les méduses des sacs de courses en plastique flottants. Les poissons mangent des milliers de tonnes de plastique par an, qui remontent ensuite dans la chaîne alimentaire vers des poissons plus gros et des mammifères marins… jusqu’à l’être humain au final.

En outre, il faut 500 ans (ou plus) pour qu’un sac plastique se dégrade dans une décharge. En plus, les sacs ne se décomposent pas complètement, mais se dégradent par photogravure, devenant ainsi des microplastiques qui absorbent les toxines et continuent à polluer l’environnement.

En d’autres termes, passons aux sacs en tissu pour faire nos courses ! Cela permettra de préserver les ressources naturelles et de limiter notre consommation énergétique ainsi que la pollution, tout en faisant des économies.

Il est important de souligner qu’en Suisse, la consommation de sacs en plastique chute de plus en plus. En chiffres, cela se traduit par le fait qu’en 2016, 418 millions de sacs étaient vendus aux caisses des détaillants, alors qu’en 2017, ce chiffre est tombé à 66 millions, et en 2018, celui-ci était de 56,5. En plus, depuis janvier 2020, les sacs en plastique sont payants, y compris dans les enseignes non alimentaires. Cela tend à encore plus diminuer leur consommation et leur utilisation ! Quels progrès tout de même ! C’est déjà très encourageant, et on se réjouit de continuer sur cette voie.

 

Est-ce hygiénique d’utiliser des sacs en tissu ? 

En effet, l’argument est souvent amené lors de débats politiques. Il est dit entre autres que les sacs en plastique offrent aux clients un moyen pratique et efficace de protéger les produits frais contre l’introduction de bactéries qui peuvent être présentes dans un panier, sur le convoyeur de la caisse ou dans un sac de courses réutilisable. Mais en réalité, si les sacs en plastique peuvent vous sauver de quelques bactéries sur le chemin d’un poivron du magasin jusqu’à votre assiette, ils ne vous aideront pas à éliminer les germes de manière générale. La seule solution est de bien nettoyer vos produits avant de les cuisiner. La Food and Drug Administration, soit l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, donne des conseils pour le nettoyage de vos fruits et légumes.

 

Alors je fais quoi ?

Vous pouvez vous mettre aux sacs en tissu vous aussi ! Pour cela, rien de plus simple. Il suffit de vous en procurer, puis de les utiliser. Vous pouvez ainsi acheter des sacs en tissu. On en trouve notamment dans des magasins locaux comme Chez Mamie, Bocal local, Nature en vrac, ou encore dans les grands magasins.

Vous pouvez aussi en fabriquer vous-mêmes, au mieux avec un vieux tissu récupéré où vous pourrez, à sauver de l’incinération. Un pull troué, trop petit, une taie d’oreiller, d’anciens rideaux, des chutes ou tout autre tissu qui traîne depuis des années au fond de votre armoire pourront très bien faire l’affaire ! Un exemple ici, pour nos lecteurs anglophones, ou ici, pour nos lecteurs francophones.

Et quand vous faites vos courses, en vrac, au marché, ou dans les grands magasins, vous pourrez placer vos différents produits dans vos sacs en tissus, lavables et réutilisables un grand nombre de fois !

Vous vous demandez peut-être:

  • Et comment je fais pour peser mes fruits et légumes ? Il est possible de coller les étiquettes sur le sac en tissu après les avoir pesés sans le sac (afin de ne pas payer le poids du sac en tissu).
  • Et comment je peux acheter mon pain ? La plupart des commerces et boulangeries acceptent de le mettre directement dans votre sac en tissu.
  • Et comment je peux acheter mes noix/graines/… ? Vous pouvez les peser dans un petit sac en plastique que vous réutilisez à chaque fois (afin de payer “le juste prix”), et ensuite vous les transposez dans votre petit sac en tissu.

Vous avez d’autres questions qui vous trottent dans la tête ? N’hésitez pas à nous poser des questions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code