Le b.a.-ba du compost

main dans le compost

Le compostage domestique permet de réduire la quantité de déchets produite dans son foyer, et donc de réduire ses dépenses en sacs de poubelle. En effet, 30% de nos déchets sont compostables !  Et même en sachant tout cela, il n’est pas simple de faire le premier pas … Mais voici les informations pour débuter, ou perfectionner, son compost.

Par Anouk

Mais qu’est-ce que c’est le compost ?

En forêt, quand une plante meurt, elle retourne à la terre en se décomposant sur place, grâce au travail des insectes et des bactéries environnantes. Cela permet au sol de se régénérer grâce aux végétaux dépéris devenant humus. La production de compost est donc un phénomène totalement naturel. Dans nos jardins, le sol perd entre 2 et 3% d’humus par an, et si aucun apport de matière organique n’est fait dans le sol, celui-ci s’appauvrit et ne nourrit plus les plantes.

Composter chez soi consiste donc à créer une matière riche permettant de se débarrasser des déchets verts du jardin et de la cuisine, tout en nourrissant le jardin.

 

Quelle méthode choisir pour chez moi ?

Il existe une série de méthodes :

Remarques générales Durée de production Matériaux Prix
Composteur Le bac à compost Solution la plus économique pour les petites surfaces ~ 9-12 mois Bois ou plastique 60-120 CHF
Le composteur rotatif Faible capacité (~100 L) ~ 6-9 mois Bois ou plastique 120- 200 CHF
Le lombricomposteur Idéal pour un compost d’intérieur (en appartement par exemple) ~ 9-12 mois Bois ou plastique 100- 120 CHF
Tas de compost Pas limité dans l’espace ~ 9-12 mois
Exposé aux intempéries
Bien pour les grandes surfaces

 

Les composteurs sont plus faciles à garder à l’abri des regards, au fond du jardin ou sur le balcon par exemple. Le tas de déchets est évidemment moins discret et prend surtout plus de place; c’est pourquoi il est plus adapté aux grands jardins.

Idéalement, veillez à choisir une taille adaptée à la quantité de déchets que vous produisez pendant six mois, correspondant au temps nécessaire à la formation du compost.

De plus, si vous vivez en appartement, et que vous souhaitez quelque chose de plus discret et plus petit, ce n’est pas compliqué de se fabriquer un compost à partir de matériaux que vous avez chez vous! Vous pouvez mettre sur votre balcon un pot de fleur en terre cuite avec des trous pour favoriser l’apport d’oxygène, sous lequel vous mettez une soucoupe. Je vous conseille également d’en placer une dessus en guise de couvercle. Ensuite, vous remplissez le pot de terreau ou de la simple terre, et vous remuez la surface de votre tas de déchets deux fois par mois.

 

Quels déchets ai-je le droit de mettre ou de ne pas mettre dedans ?

A mettre A éviter
A peu près tout ce qui est d’origine végétale :

  • les déchets du balcon (feuilles, terre, branchages)
  • tous les déchets de fruits et légumes (même l’ail et l’oignon)

Penser à les laver pour être sûr qu’il n’y ait pas de résidus chimiques

Pas de graines de mauvaises herbes (ce qui faciliterait leur prolifération)
Pain et déchets à base de pâtes Pas de déchets ayant subi un traitement chimique comme les désherbants, pesticides, fongicides

  • Les roses sont, par exemple, particulièrement dangereuses
Les coquilles d’œufs (concassées pour faciliter leur décomposition) Attention de manière générale aux microplastiques

Les vieux Sopalins, carton, le thé, filtre à café, le marc de café Pas de plantes malades
Les graines de tout Peu de matières issues de viande ou poisson pour éviter les asticots
Pas d’huîtres, moules, coquilles, …
Pas de produits laitiers
Pas de pelures d’orange, de citron ou de pamplemousse
Pas de tissus synthétiques (Nylon, Lycra…), plastiques, métaux, verres, gros bois, charpentes ; terre, sable
Pas de litières d’animaux
Pas de sacs d’aspirateurs

 

Quelques astuces pour réussir son compost main dans le compost

Dans « Le Manuel des jardins agroécologiques », Pierre Rabhi explique que les matériaux à composter ont des compositions chimiques différentes, parfois riche en azote, et parfois riche en carbone. Il rappelle ainsi que

  • Les déchets « bruns, durs et secs » contient beaucoup de carbone
  • Les déchets « verts, mous et mouillés » sont pleins d’azote

Le rapport entre les quantités de carbone et d’azote fait la qualité du compost. Un habitué de cette pratique raconte qu’« [e]n cas de mauvais rapport carbone-azote et de mauvais mélange, j’utilise parfois la poudre Piocher, activateur de compost utilisé par la communauté urbaine de Lorient depuis plus de dix ans. L’ortie facilite la montée en température, et je mets des poignées de cendre de bois pour gêner les limaces et insectes indésirables ».

Concernant l’humidité, il n’est pas forcément nécessaire d’ajouter de l’eau à la mixture. Mais il faut tout de même faire attention lors des périodes chaudes, en arrosant un petit peu pour permettre une bonne décomposition des déchets.

Il est aussi conseillé de mélanger le compost à intervalles réguliers (environ tous les 2 mois), permettant ainsi un apport d’oxygène, lui aussi  nécessaire à la dégradation des matières organiques.

 

Quand est-il prêt ?

Si le compost dégage de la chaleur, c’est qu’il fonctionne bien ! Mais cela dépend aussi en grande partie de la température extérieure, donc de la saison.

Il est possible qu’une odeur d’ammoniaque soit dégagée, provenant d’une température trop élevée,provenant d’une température trop élevée, ou d’un excès de matières azotées (ex. : tontes de gazon) et d’un manque d’air.

Le compost se stabilise à partir de deux à trois mois. La microfaune se diversifie et donne au compost sa couleur sombre, son aspect grumeleux et son odeur de terreau forestier.

Finalement, au bout de quelques mois on ne parvient plus à identifier les déchets de départ ou difficilement (trognons de pomme, pelures de carotte, …), et il est alors prêt à être utilisé. Vous pouvez alors le disposer au pieds de vos plantes, à la surface du sol. Il agira comme fertilisant naturel, et comme paillage !

Et vous alors, à quand le compost chez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code